4.1.1 - Sentier sous-marin dans une réserve naturelle

Contact

Marie-Laure LICARI, Réserve naturelle de Cerbère-Banyuls
Conseil général des Pyrénées-Orientales
Tél. : 04 68 88 09 11
Fax. : 04 68 88 12 35
Marielaure.licari@cg66.fr

 

SITE : RESERVE NATURELLE DE CERBERE-BANYULS, 650 HECTARES, DEPARTEMENT DES PYRENEES-ORIENTALES

Acteurs impliqués

Le conseil général des Pyrénées-Orientales, gestionnaire de la réserve naturelle ; les locaux clubs de plongée.

Contexte

Dans cette réserve uniquement marine, seuls les plongeurs pouvaient découvrir le patrimoine naturel préservé. L’objectif est d’essayer d’intéresser et de sensibiliser d’autres publics au patrimoine marin par une découverte avec palmes, masque et tuba.

Démarche

Une zone représentative du milieu marin a été choisie pour accueillir le public. Une ligne d’eau délimitant la zone du sentier permet aux visiteurs d’évoluer en toute sécurité. Un panneau et un émetteur radio sont accrochés à chacune des cinq stations d’observations, signalées en surface par cinq bouées. Grâce à des “tubas FM” dotés d’un récepteur, le plongeur peut écouter sous l’eau une séquence audio : la conversation entre le dieu de la mer, Neptune, et une étoile de mer, Astrée. Ils délivrent un message de sensibilisation à la découverte et à la préservation de la faune et de la flore marines tout en incitant le visiteur à être prudent lors de sa promenade en mer. Il a donc fallu déterminer le contenu pédagogique des panneaux de surface, du commentaire audio et des plaquettes immergeables sur la faune et la flore.

Les clubs locaux de plongée ont été contactés pour leur réserver des créneaux horaires de découverte en palmes, masque et tuba, mais cette possibilité a été peu exploitée.

Moyens mis en oeuvre

Trois agents ont été mobilisés à mi-temps pendant une année pour monter et réaliser le projet. Pour gérer l’ouverture du sentier sur les deux mois d’été, un module d’accueil “point info” est installé sur la plage et géré par trois saisonniers. La location du matériel, palmes, masque et “tuba FM”, et la vente des plaquettes immergeables y sont assurées, ainsi que la gestion de la fréquentation grâce à des drapeaux vert/orange /rouge. Des pompiers sont aussi présents tous les jours pour garantir la sécurité des baigneurs. C’est un outil coûteux avec un suivi annuel du matériel loué important : l’installation du sentier, le matériel de plongée, le système audio, les plaquettes immergeables et le module d’accueil ont coûté, sur cinq ans, 120 500 €.

Bilan

Le sentier a eu beaucoup de succès dès son ouverture. Cet outil ludique plait au public et permet une bonne sensibilisation. Il n’est cependant pas toujours aisé de le canaliser, tout le monde ne passant pas par le module d’accueil. Certaines heures connaissent donc une affluence plus importante que d’autres.

 

Table des matières