6.1.1 - Les sports de nature dans les plans de gestion

Contact

Christophe CAILLIER
Eden 62
Tél. : 03 21 32 13 74
Fax. : 03 21 87 33 07
christophecaillier@eden62.fr

 

SITE : ESPACES NATURELS SENSIBLES DU PAS-DE-CALAIS, 4 000 HECTARES, DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS

Acteurs impliqués

Conseil général du Pas-de-Calais ; Eden 62 (syndicat mixte gestionnaire des espaces naturels du département).

Contexte

Les espaces naturels du Pas-de-Calais (réserves naturelles, terrains du Conservatoire du littoral, propriétés du conseil général) sont situés près de zones urbaines et soumis à une fréquentation citadine importante. Deux objectifs prévalent sur ces espaces : la préservation du milieu naturel et l’ouverture au public dans la mesure où elle ne porte pas atteinte aux objectifs de protection.

Démarche

Dès l’achat du foncier, un état initial est réalisé pour déterminer les espaces à protéger et les possibilités et modalités d’ouverture au public. La question se pose alors : pour quel public et sous quelles conditions ouvrir l’espace ?
Les différentes fédérations sportives sont les interlocuteurs identifiés pour connaître les modalités de pratiques sportives sur les sites. Les solutions et les possibilités de pratique à intégrer au plan de gestion sont donc envisagées avec ces fédérations.

 

Par exemple, l’utilisation d’une ancienne carrière comme site de pratique pour des plongeurs a été maintenue après l’acquisition du site en tant qu’espace naturel sensible pour la réhabilitation d’une frayère naturelle : activité et objectif étaient compatibles.
Pour les pratiques dont l’activité n’a pas été prévue lors de l’élaboration du plan de gestion, un système d’autorisation est étudié au cas par cas.

Moyens mis en oeuvre

Une convention a été passée pour définir les modalités d’usages de la carrière et les responsabilités respectives du propriétaire (conseil général du Pas-de-Calais) et des pratiquants. Les moyens de garderie et de surveillance des pratiques sur le site sont prévus dans le plan de gestion.

Bilan

La gestion des activités sportives de nature le plus en amont a permis de les canaliser et de faire cohabiter des publics ayant des intérêts différents.
Certains, comme les plongeurs, ont des objectifs de préservation similaires à ceux du gestionnaire et se révèlent être des partenaires importants.

 

Table des matières